La Courtine Nord-Est est restaurée !

Vendredi 1er juin 2012

L'importante restauration de la courtine nord-est du Castrum de Pommiers, commencée en 2008, s'est heureusement terminée en octobre 2011. Il a fallu quatre années de travail, dont le plan général a été exécuté selon les possibilités financières qu'apportaient les subventions obtenues grâce au soutien du Conseil Général, du Conseil Régional, de la commune de Saint Félix de Foncaude, de la Fondation du Crédit Agricole Pays de France et de la Direction régionale des affaires culturelles.

Il est vrai que les ouvriers agréés par les bâtiments de France appartenant à l'entreprise Dufort et dirigés par José, maître dans le travail de la pierre, ont accompli une véritable œuvre d'art dont on pourra longtemps contempler le minutieux et élégant travail. La reconstitution de ce rempart, dont la base est ancrée sur le massif rocheux qui sert d'assise à l'ensemble du site, permet d'imaginer l'importance que devait avoir ce rempart quand il était dans son état originel.

Une première surprise avait été, en 2008, la découverte d'une meurtrière à arc en croix pattée qui était recouverte de lierre et assez dégradée. L'année suivante, en 2009, on mettait au jour unecarrière de meules domestiques sur laquelle l'enceinte a été construite et en 2010, ce sont les bases d'un contrefort qui ont été découvertes. Celui-ci devait être alors reconstitué jusqu'à la hauteur du rempart existant qui permet maintenant aux visiteurs de mieux apercevoir l'ensemble du rempart du côté de la Vignague. Enfin, en 2011, adossé à la tour porte dite de Sauveterre, ont été dégagéesles assises d'un four datant du XIX° siècle dont les occupants du Castrum se servaient pour cuire les tuiles.

Ce chantier a été long mais utile car il entrait dans les efforts accomplis par l'association pour assurer aux visiteurs et à tous ceux qui participent à la fête médiévale une sécurité optimale pour éviter tout accident fâcheux. Mais surtout, il a réparé autant que faire se peut les gros dégâts que le propriétaire d'alors, M Pierre Béchade, avait occasionné à cette partie des remparts puisqu'il voulait faire un parc boisé en rapport avec la maison de maître qu'il venait de construire. Le rappel de ce que fut ce site au Moyen Age s'estompait au profit d'un environnement plus conforme au progrès qui commençait à toucher cette campagne avec la construction des routes qui, désormais, évitaient le Castrum et qui, de ce fait, élargissait un horizon que la hauteur des anciens remparts ne pouvait lui donner.

Les itinérances médiévales 2010 !

Lundi 12 juillet 2010

2001 > 2010… Ce festival pas comme les autres fêtera en août sa dixième édition sur le thème des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, à la faveur de « L’Année Jacquaire ». L'Itinérance, une manière "différente" (et festive !) de découvrir le remarquable patrimoine médiéval de la vallée à l'occasion de spectacles, jeux ou banquets qui le mettent en valeur.

A visiter aussi...